service public/public servi

Publié le par Valérie

Quand vous avez un enfant avec handicap  vous êtes obligé d'avoir recours au service public si vous souhaitez que votre enfant soit en intégration scolaire, comme ils disent. Car depuis 2005 :
- les parents pouvent exprimer des choix -ça mange pas de pain, on peut, voui,
- et des entités administratives ont a décidé que l'intégration était une affaire sérieuse qui ne devait pas être confiée aux parents - jusque là nous traficotions plus ou moins en douce dans un vide juridique absolu. donc sans filet.
Donc depuis 2005, plus moyen de faire sa popotte à sa guise, recrudescence de coming out plus ou moins volontaires, plein de nouveaux bureaux avec des gens dedans (ou pas) pour guider nos choix et mise en marche de l'usine à gaz administrativo-scolaire censée nous servir de filet.
En théorie, les missions du service public  doivent être disponibles pour tous.
Une de ses  missions devrait donc être de satisfaire les gens dans leur diversité, et non dans leur majorité.
J'écris ça juste pour me persuader qu'un jour ça va arriver et qu'un jour mon enfant aura un étayage intégratif à sa mesure...
Alors que le discours bien pensant à la mode dans le milieu pro handicap est d'envisager l'enfant dans sa "globalité", sans morceler la personne, moi j'aimerais qu'on envisage mon enfant moins globalement, avec 4 portes d'entrée : 
1 - elle est autiste 
2  - elle est DV
3 -  elle a 12 ans
4 - elle est au collège.
C'est un voeux pieux, car pour l'instant, seul son collège l'envisage ainsi, parfois maladroitement, mais au moins ont ils compris que cette manière là de faire était efficace.


La question n'est pas tant de savoir pourquoi dans le médico social ça ne se passe pas comme ça, mais de savoir si, après tout, le public servi  (moi, en l'occurence)  n'est pas un peu abruti pour accepter  en permanence qu'on lui serve une daube universelle et bateau.

Commenter cet article

Plouf_le_loup 29/06/2009 18:07

Eh bien moi je suis passée du côté obscur de la force, le "rien"... La maison quoi ! lolEt c'est marrant, ça ressemble comme qui dirait à du... ah mais oui, c'est ça !... Incroyable... à du SOULAGEMENT !!! Ouich !!Et franchement, le baratin sur LE (seul et unique) rôle des parents, chacun dans sa petite case et tout, bof hein... (et pas seulement pour un enfant autiste, puisque une de mes filles qui ne l'est pas est elle aussi en désco, vu que le système ne s'adapte qu'à certains enfants : ceux qui arrivent à s'y faire...).

30/06/2009 08:52



c'est vrai que vu de très près, l'EN a peu de capacités d'adaptation... elle est très normative, on arrive parfois à s'en sortir, mais l'EN seule ne le peut pas, je
crois..



Claire 19/06/2009 07:27

ce n'est pas parce que c'est sérieux que l'intégration n'est pas confiée aux parents, c'est parce qu'ils ne sont pas là pour ça, ils ont un autre rôle à jouer, et la double casquette peut reléguer le rôle de parents loin derrière le reste.... Je lis souvent  vos pages, que d'une manière générale j'apprécie, mais en tant qu'acteur du médicosocial, de votre région qui plus est ! je suis souvent un peu gênée par vos remarques acides sur ce qui conczerne notre rôle...

19/06/2009 07:39


Je ne sais pas vous, mais moi,  pour mes filles sans handicap, j'étais là pur leur devoir, pour leur expliquer la vie, pour les aider à comprendre les gens, pour leur exopliquer
leur maladresses, les soigner, les écouter, les engueuler.... je ne pensais pas à chaque fois sortir de mon rôle de parent.
Puisque vous êtes de ma région, vous devez donc savoir que je ne me trompe pas tout à fait?....


KRISS 16/06/2009 15:15

on n'est pas abruti, on n'a pas le choix, c'est tout.... on peut faire les difficiles lorsqu'on a des solutions , dans mon cas, aucunchoix possible, c'est ça où... la maison.

19/06/2009 07:36


je te comprends bien, mais il y a de quoi être enragé... ou abattu...


Angie 16/06/2009 08:16

ça faisait longtemps que je n'étais pas venue me promener ici.... Toujours difficile l'intégration !!!! mais je vois qu'au moins, ça progresse !!!!

19/06/2009 07:35


voui, ça progresse bene, tu vois, mais c'est long


Gilles 13/06/2009 00:04

oui, enfin, défois, la dauble, c'est meiux que rien.... mais je suis d'accord avec toi, et je l'aicompris depuis peu.... les structures placent leur pro, justifiant ainsi leur cout auprès des tutelles...

19/06/2009 07:35


je me demande si c'est mieux que rien, mais sans doute, oui...