Pas de repos pour les traducteurs.

Publié le par Valérie

J'ai passé une semaine de vacances seule sur mon plateau, avec La Petite Fille et Lechien. Djodjo, LePapa et l'Outlaw sont venus plus tard.
Carla, une amie de mes filles, passait parfois me voir, en moto ou avec un bébé ou un autre dans une poussette. Le Baptiste de ce jour là, 8 mois, semblait avoir faim, et je propose à Carla de le faire goûter. Je sors mes choco BN, et je me renseigne auprès de Carla :
- Est ce qu'il en  déjà mangé ?
- Je ne crois pas dit elle, mais donne, on va essayer.
- Tu crois qu'il sait ce que c'est ?
- Bé oui, quand même, me dit Carla en  me regardant les yeux ronds (genre ils sont fous ces gens de la ville).
Voilà, j'ai le cerveau cramé par l'autisme : j'ai tellement l'habitude d'expliquer à La Petite Fille chaque nouveauté que même en vacances, je fais automatiquement l'interface : je traduis tout pour un cerveau   autiste... je me préparais à expliquer à ce jeune neurotypique ce que j'attends de lui face à un chocoBN, alors  qu'il a immédiatement su que c'était pour l'empoigner, le porter à sa bouche, baver dessus et en manger 2...
Il existe une monnaie particulière sur mon plateau : Carla se fait payer en fromage de chèvre. J'ai donc  fait l'interface, pour elle  aussi : je  l'ai aidée à convertir en €uros ses fromages de chèvres, j'espère que les jeunes mamans de là haut ne m'en voudront pas.
 

Commenter cet article

gille 01/09/2008 12:23

Et pourquoi pas la payer en crottes de chèvres,  tant qu'elle y est ???

Valérie 11/09/2008 15:57



monnaie courante...