Rentrée différée ?

Publié le par Valérie

C'est la rentrée. Comme d'habitude, je n'ai aucun  retour de  La Petite Fille, et du reste je ne sais pas si j'aurais le temps de traiter d'éventuelles informations qu'elle me transmettrait ...
-  Je cherche des solutions pour un agenda informatique avec des critères de lisibilité DV
-  Je cherche une "calculatrice collège" adaptée
- J'explique (par écrit et pas qu'une fois) aux professeurs que  les crayons de couleur, c'est pas utile.
- Qu'un document en A3, c'est presque aussi difficile à lire pour un DV qu'un document normal
- Qu'écrire  au stylo ses cours n'est pas la meilleure solution
- J'explique à La Petite Fille son 1er cours de maths sur les fractions,  mais différemment (parce  des bandes de papier blanc   pliées comparées à des bandes de papier blanc... avouez que pour une DV, c'est un peu compliqué).
- J'en profite pour lui préparer le cours qui va suivre, (sur les opérations de fractions), avec directement la leçon et en supprimant les déductions pour y arriver.
- LePapa cherche, trouve, et intègre dans son ordinateur  des applications de cette leçon sur ordinateur
- J'explique que oui, elle est passée à côté de telle information, c'est normal, on ne lui a pas écrite
ect.
Ce que nous faisons s'appelle très exactement un Service d’Aide à l’Acquisition de l’Autonomie et à l’Intégration Scolaire pour les enfants de 3 à 20 ans, soit un S3AIS. 
Comment ça "pourquoi je tiens ce rôle alors que de tels services existent.... "?
Sachant que l'EN ne traite qu'à la marge mes questionnements et que la DDASS a des services d'accompagnements bondés, vous comprendrez mon extrême souci et ma volonté d'anticiper.
Je me permets donc de signaler aux ministères responsables de ces entités :
- que la rentrée est en septembre
- que c'est LE focal point de l'année, comme disent les Anglais.
- que je trouve curieux que ça soit si mal préparé... 
Comment ça "avant c'est les vacances ?".
Qu'on mette la rentrée effective le 1 er octobre alors, comme ça tous les services tournant autour de la scolarisation auront un mois pour bosser à fond., et seront prêts le jour J.
Comment ça "les vacances sont un droit ?"
Mes week end aussi, et celui que  venons de passer avait pour thème  "aide à l'écquisition de l'autonomie et à l'intégration scolaire de Notre Enfant".
Pas grave, on profitera du prochain week end. 
Ah j'oubliais,  je  travaille le prochan week end (pour de vrai).

Quand on vous dit que l'intégration existe, que c'est très bien, et qu'on est prêt à accueillir les personnes autistes, ne les croyez pas, ne les croyez jamais,  souriez : on va dans le bon sens.

Commenter cet article

fabienne 14/09/2008 10:17

Bin OUI! on demande l'IMPOSSIBLE : une éducation correcte pour nos gamins mais que ça m'éneeeeeeeeeeeerve ce mot  impossible ... zen... tellement entendu de fois pour masquer les incompétences, l'inorganisation, le manque de moyens ... Sois heureuse valérie! la tienne voit un peu mais pas rien pour le grand c'est devenu tellement impossible que les maths sont supprimées de son emploi du temps :à son grand bonheur d'ailleurs ;))allez zou ça fait que commencer yes!

Valérie 18/09/2008 10:01



c'est vrai qu'il faut relativiser...  et je le comprend quand ça vient de la famille du handicap. Mais pas quand ça vient des instances.



Fredjeanne 12/09/2008 11:13

Si la rentrée était le 1° octobre, les profs ne rentreraient de leur trekking dans l'Himalaya que le 30 septembre... En même temps, ils ont une vie palpitante, sont très intellignets et tellement ouverts sur les problèmes du monde. C'est pas comme nous, les parents d'enfatns autistes. J'ai passé telelmetn de temps cet été à faire réviser le programme scolaire que je ne sais même pas comment s'appelle le président de la république...

Valérie 13/09/2008 23:32


ah bon, inutile de repousser la renterée, alors... ;-)
Pour le président, fastoche... ya souvent séance de rattrapage , il vient de sortir un disque, voui.


ninon 11/09/2008 11:07

Bon courage....

Valérie 11/09/2008 16:02


je prends !


Nathalie 11/09/2008 08:24

mais vous demandez l'impossible : que 2 prises en charge (dv et autisme) se concertent autour d'un enfant sans lui ôter de temps scolaire, et en allant dans le même sens (c'est à dire en avant)...

Valérie 11/09/2008 16:02



c'est actuellement impossible, voui.
C'est pourtant faisable... et ça ne nécessita pas un service de 30 personnes..



NOE 10/09/2008 20:28

de passage... Je constate qu'en France on parle on parle... mais  on n'agit pas...

Valérie 11/09/2008 16:00


Tu m'énerves avec les pays nordianques ! kestufè???