il neige

Publié le par Valérie

Il y  a quelques années, dans une autre vie, avant, once upon a time, bref, ante bellum, ma fille était prise en charge (comme on dit, mais vu le nombre d'heures, la charge n'était pas bien lourde...)  dans un centre d'aide pour jeunes enfants déficients visuels. Pour ma part, j'allais de knock out en douche froide, les Zautres Zenfants que je croisais de son âge parlaient, jouaient, riaent et criaient bref, se comportaient d'une façon très normale  tout en se cognant aux murs et en  marchant à tâtons. La mienne ne riait pas, ne jouait pas, se cognait violemment dans les murs et ne disait rien du tout.

Je discutais avec Marianne,  avec laquelle j'ai patienté dans la salle d'attente tous les mardis pendant 4 années. Petits papotins très orientés sur le nombril de nos enfants respectifs : nous venions d'apprendre qu'elles étaient malvoyantes et ça nous semblait, pour faire simple, horrible. 

(On riait beaucoup, les autres parents devaient penser qu'on était brindezingues et sous Prozac. Or pas du tout : nous avons sans doute économisé des heures de psychiatre. Marianne le disait au psychologue qui passait nous voir de temps en temps, qui souriait doucement, pas dupe, en nous regardant).

Marianne était anéantie par une chose : son enfant malvoyante ne pourrait jamais jouer au tennis.   Ca me faisait hurler de rire, j'en étais pour ma part à compter sur les doigts  d'une main à 3 doigts ce que la mienne  "saurait faire", alors vous pensez, le tennis... Marianne rigolait et reconnaissait que c'était futile, mais je suis certaine qu'encore maintenant, aux mois de Roland Garros-Wimbledon-Flushing-Meadow, elle essuie des larmes.

 Marianne, j'avais tord.

J'y pensais brusquement ce soir en voiture, la neige tombait fort sous les lampadaires et c'était beau.

regarder la neige à Mouthe  elle n'en verra rien,

Voir la neige complètement vierge scintiller le matin sur un pan de montagne elle n'en verra rien non plus. 

Marianne me dirait, avec son drôle d'accent belge "tu sais, la neige, c'est très surfait "

Commenter cet article

fabienne 04/12/2008 17:23

hé non ils verront jamais la neige et tant d'autres choses ... il y a une copine aveugle de mon grand, qui a piqué une grave crise un jour que ses parents s'arrêtaient subjugués par un coucher de soleil "j'en ai marre tout est fait pour les voyants dans ce monde, on se casse! " c'est peut-être pour ça que nos mômes se "cassent" ... dans leur tête ! peut-être ...

Valérie 11/12/2008 08:24



je ne crois pas:-):-):-) au départ, leur tête est construite différemment!!! mais nier un morceau d'eux même, effectivement, ça n'est pas fait pour qu'ils se construisent
bien.



Philippe 03/12/2008 13:38

Exact, mais en tant que parent, on se focalise sur des petits détails de ce genre   aide +++ ...

Valérie 11/12/2008 08:22


ça aide bien, voui, à ne pas voir les hénaurmes trucs !


Pierre 27/11/2008 23:31

voilci longtemps que je n'avais pas fait un tour... côté scolarité, tout n'est pas résolu, semble t'il...

Valérie 29/11/2008 08:30


eh non... ya que moi de résolue :-)


Claude 27/11/2008 12:04

Tu connais Mouthe ? j'y suis allée récemment, un superbe coin !

Valérie 29/11/2008 08:30


oui, j'aime beaucoup, je connais bien : j'y ai habité !


lysalys 26/11/2008 09:27

Et bien moi je trouve ça triste de ne pas voir la neige. :( Alors s'il faut y voir un point positif, au moins elle ne recevra pas d'éclat de soleil refleté par la neige dans les yeux, ces éclats qui vous brûlent le fond de l'oeil. Et puis elle peut sentir la douceur de la neige sous ses pieds, dans ses mains, l'odeur particulière à laquelle les bien voyants ne font sûrement pas attention.

Valérie 29/11/2008 08:29



Merci de m'aider à positiver !