J'ai appris plein de choses..

Publié le par

Hier, fin d'après midi, réunion de classe.
- Nous apprîmes que nos enfant allaient entrer en littérature, (aïe, j'espère que ça ne fera pas trop mal à ma fille et au prof...). A une maman qui demandait si grammaire, conjugaison, orthographe étaient encore au programme, le professeur répondit que la prunelle de nos yeux  allait dorénavant se plier aux exigences de la langue et savoir communiquer. Si seulement.  La maman essaya faiblement de pointer qu'à son avis il existait certaines exigences à satisfaire avant de prendre le voile en littérature, mais le train des programmes est en marche, on va pas s'arrêter sur des détails, en avant, sabre au clair et fleur au fusil. J'ai donc pu annoncer à l'Infante offensée qu'elle allait pouvoir parler de l'imparfait du subjonctif. Je n'appellerais pas ça communiquer, mais qu'importe le flacon.
- Nous apprîmes que  la classe était moins difficile à gérer que l'année dernière (c'est une classe extrêmement hétéroclite) :  à un parent qui demandait si l'ambiance s'améliorait, le professeur répondit : "nettement. L'année dernière, c'était Beyrouth ".
- Nous apprîmes que la classe avait un niveau très faible en anglais, que le professeur n'arriverait sans dout pas à finir le programme, qu'il allait passer et repasser la charrue  sur les fondamentaux et qu'en 4ème la moitié de la classe ne suivrait pas.
Ce genre de propos assenés en début d'année ne m'abat plus : je suis si loin de la normalité qu'elle n'est pas du tout ce que je vise pour mon enfant autiste et DV. Mais j'ai vu  les autres parents dont l'horizon plus ou moins lointain est la norme  s'affaisser petit à petit sur les bureaux de nos chères têtes blondes.
- Le professeur de musique nous apprit que les programmes éducatifs nationaux leur imposaient de faire le  cours en lien avec le français ( 1er trimestre c'est Moyen Age), et l'histoire (cette année, ça commence par l'Empire Byzantin). C'est à dire la musique orthodoxe grecque, et Ars Nova et Ars Subtilior d'une part et chants grégoriens d'autre part. Elle nous confiait en même temps que la rentrée fut rude pour elle avec cette classe, et que jamais elle ne rencontra autant d'hostilité (en gros pour elle c'est Kaboul). Quelques parents firent le lien (ou plutôt l'absence de lien) entre le programme et les goûts musicaux des préados et ados assoiffés de rap et de slam (parait-il). Pour l'Infante offensée, peu importe le siècle, quand la musique est bonne (bonne, bonne) et le son, juste.
- Nous apprîmes que le professeur de SVT ne forçait jamais un enfant à regarder les dissections. Comme il sera question cette année de coeurs de dinde (rouge sur rose) ou de dissection de grenouilles (blanc sur beige), je n'ai pas osé  demandé de passer aux coeurs de boeuf teintés et aux muscles de   lézards géants colorisés.  Mes capacités en dessins étant assez minces, et  les photos du livre agrandi pas terribles, tout ça va devenir assez complexe.
 - Nous apprîmes que cette année le projet de classe porterait sur l'analyse d'images et d'images mobiles, ce qui apparemment ravira toute la classe  sauf une.
- Nous apprîmes qu'un petit contrôle de maths  avait eu lieu, dont l'Infante offensée n'a pas parlé...  Je l'interroge donc en rentrant :
- Et ce contrôle, tu as eu une une bonne ou une mauvaise note ?
- je ne sais pas
Effectivement, elle a eu 6,5/7, et aucun référentiel perso à propos de cette note... Je lui ai donc expliqué sa sgnification.
Le professeur de mathématiques a par ailleurs fait des recherches pour "émuler une calculatrice scientifique" pour ma fille.  Je l'ai chaudement remercié, même si je n'ai pas la moindre idée de ce que veut dire "émuler".  
- concernant l'épidémie de ce-que-vous-savez, j'ai eu beaucoup de mal à trouver un gel qui ne sente pas l'alcool à 90°, une odeur que l'Infante Offensée ne pas sentir sans partir en courant (et non, elle n'a pas été traumatisée par les hopitaux, c'est une joyeuse facette du fonctionnement des personnes autistes : l'hypersensibilité à certains sons, odeurs, sensations). La seule que j'ai trouvée sent... la citronelle. Je pense que le niveau du flacon va baisser très vite et qu'on n'a pas fini d'en entendre parler.

Je ne sais pas pour les autres parents, mais moi j'aime assez ces réunions  de rentrée : j'ai enfin des bribes d'informations sur les journées de ma fille, et je peux donc établir des liens, échaffauder des scénarii, contourner les problématiques, bref enlever un peu de  brouillard sur mon pare-brise avant et avancer doucement.

Commenter cet article

KRISS 13/10/2009 00:28


on peut pas faire de commentaires sur le dernier article... kestafè ?


17/10/2009 17:28


j'ai rien fait jel'jure. mais je vais essayer de me faire aider...


KRISS 29/09/2009 15:26


t'as changé la photo ? c'est tes doigts de pieds à toi ?


17/10/2009 17:28


oui, les miens à moi , dans qsmon hamac à moi que je partage.


lysalys 25/09/2009 07:57



Bon courage pour "l'invasion" de la citronnelle. : )



ieloseubmarine 29/09/2009 15:24


je n'en entends pas parler.... mais merci quand même !


Plouf_le_loup 20/09/2009 20:42

ah les profs défaitistes !!! misère, l'efficacité pédago par la confiance n'est aps pour demain dans tous les bahuts français !! pfff Sans rire, c'est le moment de l'année où tu en sais le plus ?... ça fait froid dans le dos quand même...

29/09/2009 15:21


ouais mais je suispas frileuse