amertumes

Publié le par iéloseubmarine

coc49.gifLonesome Girl va passer en 4ème... elle semble satisfaite, mais pas surprise.

Les professeurs notent que certaines notions lui deviennent de plus en plus difficiles car de plus en plus abstraites. Il m'avait bien semblé aussi... Sur un dernier contrôle, un professeur a noté : "la leçon est sue, mais tu as bien du mal à créer du sens".

J'étais très partagée : 

Envie de dire "Bravo.... Vous avez compris l'autisme !"

et envie de dire "il serait bon, juste, normal et agréable pour elle et pour moi qu'elle n'ait pas à créer du sens, et qu'il y soit déjà".  Un cours qui n'a pas de sens n'est pas un cours, c'est de l'art moderne, du surréalisme, de la cuisine nouvelle ou de la psychanalyse, mais pas un cours a priori assimilable par nos têtes blondes.

Et pis j'ai rien dit du tout, fin d'année, pas envie, à quoi bon, fait trop chaud, trop de parlottes nuisent à l'action, toussa toussa.

Mon opinion reste inchangée, ses difficultés de compréhension sont à la hauteur de déficits d'adaptationS.

Je viens de réaliser que je vais apprendre l'espagnol l'année prochaine... Je devrais pouvoir caser cette nouvelle adaptation de 1 à 2 heures du mat' tous les jours.

 

 Il est un sujet sur lesquel les professeurs sont unimes, c'est l'autonomie gagnée  mois après mois, à la sueur du front des AVS principalement. Là encore, on est loin de la norme, mais la norme n'est pas mon amer. Nous sommes très forts en louvoyage, et tirons allègrement des bords depuis  une décennie.

 


einstein-hamlet.gifNous n'allons pas, mais alors pas du tout,  vers une adaptation du brevet à l'autisme, fût-il haut niveau,  et je commence à réfléchir à des formations pro. Bien entendu, ça fait un moment qu'étant donné ses capacités olfactives  qui ont l'air immenses, je songe à un métier genre NEZ, mais cet enseignement commençant à  bac + 2 au minimum, ça nous semble nettement irréaliste. Ce métier existe à hauteur d'un BEP ou d'un CAP, mais il faut passer par la case maquillage et esthétique, ce qui pour une malvoyante dischromate et autiste semble osé. Je cherche également du côté des accordeurs de piano... dont la formation  (un mini créneau) se fait de l'autre côté de la France. Les accordeurs de piano souvent portent les pianos, lis-je... ça change tout.


Je me demande ce que la MDPH va nous dire dans 2 ans...

Ma collègue Nathalie me dit que cette MDPH lui semble une association de malfaiteurs et se demande qui en serait  le parrain... Je n'irais pas jusque là. coc7.gifIl me semble juste que nous vivons une époque formidable où chaque parent, grâce à la loi, a l'autorisation de tailler tout seul la route de son enfant avec handicap.


 

Commenter cet article

lysalys 07/07/2010 19:56



Que dire... Bravo à toi et Lonesome girl


Et puis zut et toutes sortes de mots moins rigolos pour le reste...


Et fabriquer des fromages de chèvre (on adore ça, nous, les fromages de chèvre )? il parait que le nez est très
important. Pas besoin de porter les chèvres, ceci dit, il faut peut-être porter des bidons lourds, ch'sais pas à vrai dire... Bon courage dans votre recherche de pistes...


 



iéloseub 16/07/2010 08:06



non, pâs des froamùges de chèvres... elle n'aime pas les laitages, l'odeur du lait la révulse.



Maïté 02/07/2010 11:18



Bravo... super encourageant pour les autistes 2005 et leurs parents... quand est ce que vous valorisez tout ça    ???


ah non, j'oublias, faut surtout pas que ça devienne un truc officiel reconnu et labellisé, sinon ça foire ....



16/07/2010 08:05



euh... valoriser c't'à dire ?


concernant l'officile et le labellisé, je suis parfaitement OK : quand ça devient comme ça, ça devient un machin lourd, encombrant et peu réactif ! donc vive
l'artisanat... en même temps, c'est pas ma vocation ni mon métier ni ma passion ni ma raison d'être ni mon occupation préférée ni mon passe temps ni...



Plouf_le_loup 28/06/2010 22:03



Ah non ! On ne peut pas te laisser dire ça ! Les parents n'ont pas que le droit de se débrouiller tout seuls, ils ont aussi le droit (le devoir ?) de ricaner, voire de s'esclafer de bon coeur
quand l'administration leur fait un croche-pied ! L'est tellement rigolote, l'administration, tellement facétieuse aussi, hein (et puis nous on a tellement besoin de rire de nous-mêmes et de nos
gamisn, avec notre quotidien si plan-plan...).


En même temps, comme m'a dit une nana sur un forum un jour : ouais ben fallait réfléchir avant de faire un gosse, on le sait qu'il peut être handicapé, alors maintenant, assumez !


omthjlg,cnk,hb bon, j'vais aller me calmer ailleurs, mouarf mouarf...



16/07/2010 08:02



je ne me prive pas du droit de ricaner.... j'en abuse même !