Bonheur et dignité

Publié le par




Des résultats pas toujours heureux au collège, des bonnes notes aussi, mais des sacrés râteaux... Le travail s'intensifie... Enfin, pas vraiment le travail, mais surtout la pression, cette foutue pression scolaire... Ma responsabilité
de parent  est telle que la pression est pour moi.
Et face à un professeur qui constate que "l'écart se creuse", jai vraiment envie d'être méchante et de demander
" la faute à qui ?".
Pas la mienne en tout cas. Grâce au ciel (ou à qui vous voudrez), et jusqu'à quand, ma fille va au collège avec bonheur.
Mais elle n'y va pas avec dignité. C'est pas l'envie qui me manque de pointer ici tout ce qui n'est pas mis en action autour d'elle pour compenser ses handicaps.
Je suis actuellement la seule personne active concernant l'adaption scolaire de ma fille, et quand je m'adresse aux décideurs, j'ai l'impression de faire des demandes hystériques et incohérentes. Tout le monde se refile la patate chaude en regardant ailleurs, moi seule  reste sur le pont à l'observer pour agir au mieux.
Et je sais que mes demandes vont bientôt être qualifiées de "demandes excessives", puis transformées en "déni du handicap", et ça me parait être une manière tellement commode de ne pas répondre  à ces demandes, justement.
Bref, je suis actuellement vachement pessimiste et en train de réaliser  que nous serons seuls tout au long de la scolarité de notre fille autiste et malvoyante. Jusqu'à ce que nous décidions d'abandonner, faute de temps, de moyens et de compréhension. 
Et là bien évidemment, il se trouvera toujours quelqu'un pour nous proposer des tas de solutions... 

et ne me demandez surtout pas pourquoi ce texte est sur fond noir, je n'en sais rien du tout... j'ai réussi non sans mal à le sélectionner pour qu'il apparaisse blanc sur noir, mes compétences s'arrêtent là... de même que la fonction répondre qui s'en va et qui revient

Commenter cet article

KRISS 24/11/2009 12:13


tout est redevenu normal ?


02/12/2009 10:12


yes, à peu près


G 08/11/2009 12:07


Bonjour,
J'ai découvert votre blog en recherchant le nom et l'auteur de la chanson "they will not force us ...", puis je me suis intéresser au site qui m'avait fournis la réponse, et j'ai alors arpenté
votre blog.
Premièrement j'aimerais parlez de ce que vous évoquez quand vous dites que vos trois filles n'ont pas la littérature dans le sang, vous semblez trouvez ça troublant, étonnant, mais pour certaines
personnes (dont je fais partie), les écrits de ceux que l'ont appelle "les grands auteurs" ne sont (pardonnez-moi) qu'un ramassis de choses parfaitement inintéressantes, voir totalement insensées
et absurdes lorsque l'on parle de philosophie.
Si je vous dit ça, ce n'est pas pour insulter ce que vous estimer, mais pour vous montrer clairement qu'il y a des gens qui pensent totalement différemment de vous.

De plus je tenais à vous dire que vos écrits sont à mes yeux beaucoup plus forts que tous ce que les auteurs que vous appréciez pourraient écrire en réunissant leur talents.

Je tenais juste à vous dire que j'admire votre travail et votre courage (ça n'a pas l'air d'être facile tous les jours), et que j'espère que vous continuerez encore longtemps.

Je m'escuse pour l'orthographe, mais au niveau d'étude ou je me situe, on préfère offrir des cours de philosophie à des futures ingénieurs plutôt que de parfaire nos écrits, choses particulièrement
absurde à mes yeux, mais je ne suis pas ministre de l'éducation (heureusement pour les littéraires).

Quelqu'un qui admire vos écrits et espère que vous continuerez le plus longtemps possible.




02/12/2009 10:11


merci, je vous ai répondu en perso il y a qques temps !


Plouf_le_loup 07/11/2009 00:11


Oh chouette, ça refonctionne !
Merci d'avoir tout mis ici Ielosubmarine =^.^=


ieloseubmarine 08/11/2009 12:12



 voui, défois jz sais faire, mais défois seulement



G 03/11/2009 21:01


Bonjour,
J'ai découvert votre blog en recherchant le nom et l'auteur de la chanson "they will not force us ...", puis je me suis intéresser au site qui m'avait fournis la réponse, et j'ai alors arpenté
votre blog.
Premièrement j'aimerais parlez de ce que vous évoquez quand vous dites que vos trois filles n'ont pas la littérature dans le sang, vous semblez trouvez ça troublant, étonnant, mais pour certaines
personnes (dont je fais partie), les écrits de ceux que l'ont appelle "les grands auteurs" ne sont (pardonnez-moi) qu'un ramassis de choses parfaitement inintéressantes, voir totalement insensées
et absurdes lorsque l'on parle de philosophie.
Si je vous dit ça, ce n'est pas pour insulter ce que vous estimer, mais pour vous montrer clairement qu'il y a des gens qui pensent totalement différemment de vous.

De plus je tenais à vous dire que vos écrits sont à mes yeux beaucoup plus forts que tous ce que les auteurs que vous appréciez pourraient écrire en réunissant leur talents.

Je tenais juste à vous dire que j'admire votre travail et votre courage (ça n'a pas l'air d'être facile tous les jours), et que j'espère que vous continuerez encore longtemps.

Je m'escuse pour l'orthographe, mais au niveau d'étude ou je me situe, on préfère offrir des cours de philosophie à des futures ingénieurs plutôt que de parfaire nos écrits, choses particulièrement
absurde à mes yeux, mais je ne suis pas ministre de l'éducation (heureusement pour les littéraires).

Quelqu'un qui admire vos écrits et espère que vous continuerez le plus longtemps possible.




ieloseubmarine 08/11/2009 12:09


et pourquoi les ministres de l'éducation de s'adjoindraient ils pas des gens comme vous (et moi !) dans leur équipe ??? ça donnerait certainement des programmes équilibrés...
Merci pour vos encouragement, je vous prodigue les miens.


Plouf le loup 31/10/2009 19:14



Idem... je poste un MP pour cause de défaillance bloggesque momentanée.

Toujours pas accès aux commentaires sur otn blog (ni à lire ni à écrire) :-(


Alors je te réponds ici =^.^=


 


Il est terrible ton dernier article ! Quel désarroi !


Et en même temps, comme on peut te comprendre ! même quand on n'est passé par là avec un enfant qui n'a qu'un et un seul handicap, on en
bave, alors un enfant qui cumule 2 difficultés majeures, j'ose à peine imaginer...


 


Et non, quand on s'en va, il n'y a pas de solutions-miracles qui fleurissent soudain. Juste un grand vide, où ne résonne même pas les
ricanements de ceux qui n'ont rien fait, juste la culpabilité de ceux qui auraient bien voulu quand même, finalement...


 


Le handicap n'est jamais qu'une excuse bien commode pour ne pas s'impliquer plus que le minimum syndical (qui semble recouvrir environ 40% de
laissés pour compte du système...)


 


bon courage !


 


Plouf_le_loup



08/11/2009 12:00


exact, bref moment de désarroi, ou de lucidité, va savoir  .