Parkinson, Dilbert ,Peters et moi et moi et moi.

Publié le par iéloseubmarine

coc7.gifPour ceux qui penseraient queje suis une spécialiste de la danse des Emdépéhache, je mets tout de suite un frein, je n'en connais que quelques pas : le pas de côté, le pas chassé et le demi-tour rapide en demi pointe.

Je n'en connais de même que quelques partitions :  dialogues surréalistes, diplomatie byzantine, esquive, observance des rappels fréquents  sur les détenteurs d’autorité et surtout, surtout,  ne jamais arrêter la musique... coc45

certaines personnqui me lisent ne connaissent pas la Emdépéhache... Il s'agit  de la M*D*P*H. 

 

Bien entendu, j'adore les principes stairiques, et ma longue expérience de l'administration  côté couloirs salles d'attentes et standard ainsi que mon cynisme bien connus me font valider totalement ce que disent Peters, Dilbert et Parkinson.  

  •   Peters, le plus connu,dont le principe est   : "Tout employé tend à s'élever à son niveau d'incompétence".
  • Scott Adams, le dessinateur de Dilbert, qui met en scène la version drôle et agravée de ce principe, ce qui donne : « Les gens les moins compétents sont systématiquement affectés aux postes où ils risquent de causer le moins de dégâts : ceux de managers». Et comme ces managers ne comprennent rien à la technologie et manquent totalement de bon sens, ça donne des scènes très drôles :

dilbert portable.jpg

 

  Il me semble que j'ai quelques capacité à manager, donc. 

 

  • Parkinson et sa loi,  affirmant que « le travail s’étale de façon à occuper le temps disponible pour son achèvement », ceci du aux  faits suivants :
  1. « Un fonctionnaire entend multiplier ses subordonnés, pas ses rivaux »,  créant ainsi des besoins de coordination  qui entrainent une charge de travail supplémentaire, voire l'embauche de collègues de bureau. Ainsi, une sorte de système dans le système se construit, bouffant de l'énergie de façon exponentielle.  
  2. « Les fonctionnaires se créent mutuellement du travail » : ils s'envoient des notes à valider, des réunions auxquelles assister pour valider des actions à acter (voui), des approbations divers trucs à faire... De l'extérieur, l'usager moyen (allias moi) ne voit pas du tout le résultat...

 

 Une solution serait peut être de supprimer toutes ces tâches connexes ? ... bon courage à qui tenterait l'opération ! Qui sait... un jour prochain ce surplus sera sous traité par des chinois, ou par un service externalisé  type entreprise de ménage. Ce jour là, nos dossiers se perdront encore plus facilement, et trouver les responsables des bourdes sera encore plus compliqué (et même trouver les responsables tout court...).


 

je daube hein, mais ces loi s'appliquent à moi en premier... Je peux parfaitement étaler mon travail sur 3h, pour ne pas avoir à faire autre chose...coc11

 

 

 

J'ai cependant trouvé la  réciproque de la loi de Parkinson :  j'ai l'impression que ma charge de travail d'adaptation augmente, alors que mes journées ne font toujours que 24h...cocc15.gif Je multiplierais bien subordonnés et rivaux tiens, sauf que les candidatures ne se bousculent pas.

 

 

Nouvelles du front :

Brassées de bonne notes pour Lonesom'girl qui ne pense jamais à nous les dire, et qui hésite encore un peu sur le comportement à adopter : "suis-je censée être contente ? ne pas l'être ?"...

L'espagnol semble lui plaire, l'accent  lui est beaucoup moins difficile à acquérir que l'accent anglais. On retrouve les même difficultés qu'en français, bien sûr. A la question : est ce que Marta est plus jolie que Ana, réponse :  "no se como vero" (je ne sais pas comment le voir)... et le même franc parler autiste : devant une photo agrandie, les élèves devant dire qui ils voient derrière machin ou truc, Lonsesom'Girl écrit "ne veo nada".

 

 

.

Commenter cet article

KRISS 22/11/2010 13:12



j'ai reconnu plein de monde....



iéloseubmarine 21/12/2010 07:52



toi aussi ?



Claude 19/11/2010 20:00



Parkinson je ne connaissais pas... c'est tellement vrai !!!



iéloseubmarine 21/12/2010 07:52