Trajectoire d'un corps céleste en mouvement autour d'un autre

Publié le par

grain de sable 1Vous ne vous en doutez peut être pas, mais la prépa-colo fut intense.  Certainement meilleure que le chouchoutage de joueur-de balle-au-pied habillés de bleu et coaché par un homme hésitant et grisonnant à lunettes profilées, plus créative que la prépa au bac de Djodjo et des autres bacheliers,   moins erratique que la préparation de l'Outlaw au bac de français. Ma fille savait où elle allait, connaissait déjà les lieux grâce aux photos envoyées, les noms des gens qui allaient s'occuper d'elles plus particulièrement, les activités qu'elle allait pratiquer, que'lques comportements des neurotypiques qu'elle allait rencontrer, les comportements atypiques qu'elle pourrait choisir d'avoir, ect. Pour une jeune personne autiste très peu outillée pour les relations humaines et pour qui tout doit toujours se dérouler selon des protocole rigides, la préparation aux vacances est une précaution hautement indispensable. (pensé-je)

D day, H hour : tadahhhhhh 

 Il y a un truc dont ma fille autiste n'a jamais entendu parler, c'est le hasard, qui déclencha ce jour J là une suite d'évènements fortuits qui allaient foutre en l'air ces journées de préparation.

 

  grain sde sable 2Grain de sable n°1 : arrivée sur le lieu de RV. (un parking, 39°, des parents, des ados,des cars, des jeunes en rouge  ou en jaune). Une jeune monitrice de l'année  dernière surgit devant Lonsem'Girl et lui rugit gentiment dans les oreilles :

- "Salut ! comment vas tu, je suis très contente de te revoir "ect ect

Ma fille, programmée pour avoir un moniteur "particulier" nommé Karl se raidit, ravie de revoir Elise mais déstabilisée  car  elle pense que Elise va être là aussi. Je lui explique que non, c'est juste une rencontre fortuite , mais que cette année ce n'est pas elle. Elise  comprend qu'elle a agit un peu vite et se met en retrait.

 

grain de sableGrain de sable n° 2 : à l'entrée du bus nous accueille une jeune fille qui se présente comme la soeur de JB (JB, autiste asperger  que Lonsem'girl connait).  Fébrilité énorme de ma fille qui pense que JB sera avec elle à la colo.

Je lui explique que non, c'est juste le hasard que cette jeune fille soit 1 - la soeur de JB 2 - ici ce jour.

A ce stade, un léger frisson d'inquiétude commence à poindre entre mes omoplates.

 

sable et mainGrain de sable n° 3 : Lonnesom'Girl demande à voir Karl, elle sait que c'est sa boussole, son pilier, son rocher de Gibraltar  et  son orbite (  orbite = courbe d'un corps céleste en mouvement autour d'un autre)  pour les 13 jours qui viennent.

- "Karl nous a plantés, dit la  souriante jeune fille, mais c'est Valentin qui le remplace, il n'y a pas de problème".

Kein  Problem - no problem - non di problema - Ningún problema - no problemo et pas moyen de se défouler sur un responsable si je ne veux pas inquiéter Lonesom'Girl donc rester calme et serein et polie  et s'adapter en souriant. 

- "Bon, OK, où est Valentin alors ?"

- "je ne sais pas, il va arriver". 

Aussi cool que la jeunitude devant moi, je prends 5 mn pour reprogrammer ma fille, j'efface les données Karl, JB, Elise du disque dur pour mettre Valentin à la place.

Que nous  attendîmes sous un soleil de plomb. Il arriva, beau gosse nature genre Suédois-très-blond-yeux-couleur- menthe-à-l'eau, coc48-copie-2c'est pas Lonesome'Gilrl  qui fait attention à ce genre de détails maisl'Outlaw et Djodjo seront là au retour je suppose

GrainGrain de sable n°4 Valentin se  présente, très bon contact, jeune homme direct, placide et doux qui dit à Lonesom'Girl que la colo  ça va être trop bien, qu'ils vont faire plein de trucs ensemble, que ça va être de la balle, et qu'elle pourra toujours le repérer parce qu'il est blond et porte un T shirt jaune et est-ce qu'elle fera du kart et du honduro ? 

-"quels trucs-je ne veux pas jouer au ballon-je ne vois pas les couleurs" dit elle de sa voix atonale.

Et là, je suis pas méchante mais chacun son tour : grand moment de solitude de Valentin,  sans doute le jet lag (voui : passage du  méridien de greenwich (longitude 0°) au méridien autisme (longitude inconnue) additionné au besoin d'un traducteur.

cocc9.gifJ'exécute un rapide rétablissement sur la barre, toujours  zen et sereine en apparence,  et  je lui donne un cours express de 5mn sur le déficit des fonctions sociales et la malvoyance chez ma fille,  pendant ce temps, Lonesom'Girl monte à bord du car et fait quelque chose d'inédit jusqu'alors : elle articule très fort à la cantonnade (ce qu'elle ne fait jamais) : "bonjour, je suis xxxx je suis autiste et malvoyante".

Silence glacial dans le car rempli d'ados entre 13 et 16 ans, je vous laisse imaginer l'ambiance...

A cet instant, je me dis qu'un vent contraire se met à souffler sur la destinée immédiate de ma fille et que peut être ferions nous mieux de partir en courant.

 Un ado plus drôle que les autres (merci à toi, Ado, d'avoir osé la blague) dit alors :

- et  moi chuis Carla Bruni.

 

Lonsem'girl ne connaît pas la première dame (moi non plus, hein) mais par contre entend très bien ce qu'elle veut, à savoir la syllabe "Carl", et fonce vers La Voix en disant :

- "est-ce-que tu es  Karl, moi je suis Louison" sur le ton de Stanley disant à Livingstone  "Doctor Livingston, I presume".

Et là, le bus va partir dans 5 minutes, coc46.gifje colle ma fille dans un siège et j'appelle Valentin, medusé, pour une mise en situation immédiate.

Je vous fais un petit tweet  à ma façon :

"16/07/2010, 14h04, le car va partir, je suis extérieurement zen et intérieurement au bord de la nervous brekdaoune, j'ai 25 de tension, mon pouls est à 170,  jamais plus ma fille ne ne partira en colo, sa tête brune  et la tête blonde de Valentin sont  rapprochées autour d'une conversation que tous les deux semblent apprécier, ils sont relax, et ma fille est souriante et détendue."


Je comprends à cet instant que le plus important n'est pas de baliser complètement la route, mais de se mettre en acceptation de ce qui va se passer.

Mission accomplie, Je crois que Lonesom'Girl et moi  avons réussi à atteindre cet état d'esprit. coc11 du moins ce jour là.

 
 

Commenter cet article

chantal 04/08/2010 10:24



Merci pour tout.. et bravo aux ainees!


 



iéloseubmarine 28/08/2010 18:44



pour le bac ?



lysalys 01/08/2010 08:50



Tu m'as amusée et fait frémir avec tes grains de sable ! Mais visiblement elle est revenue ! Alors quel bilan ?


 



iéloseubmarine 28/08/2010 18:43



je ne sais pas grand chose.... elle est revenue ravie, et souhaite y retourner... mais le jeune "en plus" ne m'a rien dit, sinon que ça s'était bien passé... mais je ne sais vraiment
RIEN



madame zaza 23/07/2010 17:29



Timothée a 22 ans... il est Asperger. Naviguer à vue est devenu une seconde nature... même quand on essaie de border au maximum, il y a souvent un grain de sable qui s'incruste, mais ça évite
juste que ça tourne au drame. Je découvre ce blog un peu par hasard et j'admire tes chroniques, optimistes et volontaires, même devant la cruauté de certaines absurdités... Surtout, reste zen !



iéloseubmarine 25/07/2010 15:27



merci...



KRISS 23/07/2010 10:46



l'important c'est garder cet état d'esprit. Faut savoir naviguer à vue, et je sais que tu sais parfaitement le faire  !



iéloseubmarine 23/07/2010 10:56



ça, pour la navigation à vue, j'ai quelques heures de vol, effectivement !



Fred 21/07/2010 23:43



Je ne comprends pas trop pourquoi vouloir autant tout prévoir... La preuve, au moindre grain de sable, tout manque de s'écrouler.



iéloseubmarine 23/07/2010 10:55



Ben voui Fredinstit, mais le but est de prévoir les plus gros grains de sable pour que tout ça puisse faire
un beau chateau (en Espagne).